6 astuces pour pallier vos trous de mémoire Écrit le .
Posté dans Catégories: Santé cognitive.

En vieillissant, votre mémoire peut vous jouer des tours! Voici quelques actions simples pour éviter que ça ne perturbe votre quotidien.

 

  1. Prenez l’habitude de déposer vos clés, vos lunettes ou votre porte-monnaie toujours au même endroit, comme un vide-poche près de votre porte d’entrée.
  2. Ayez toujours un calepin près de votre téléphone afin de noter les informations importantes. N’hésitez pas à faire répéter votre interlocuteur ou à lui demander de ralentir son débit.
  3. Pour éviter de chercher votre voiture dans le stationnement de l’épicerie, prenez le temps lorsque vous vous stationnez de regarder autour de vous pour trouver des repères. Notez, par exemple, le numéro de la place ou la couleur de la colonne la plus proche. Répétez-vous ces repères plusieurs fois.
  4. Affichez un calendrier mural dans un endroit où vous passez régulièrement. Notez-y vos rendez-vous et prenez l’habitude de mettre un X sur la case de la journée qui se termine avant d’aller vous coucher.
  5. Pour mémoriser une information ponctuelle comme une date de rendez-vous ou un anniversaire, répétez l’information dans votre tête plusieurs fois de suite, puis après 1 minute, 2 minutes, 5 minutes et 10 minutes. Succès garanti!
  6. Prenez ces petits oublis avec un grain de sel et soyez bienveillant.e envers vous-même! Gardez votre sens de l’humour et évitez de dramatiser. Si cela vous inquiète, parlez-en à un professionnel de la santé.

 

Les troubles de la mémoire, comme d’autres altérations des fonctions cognitives, sont un phénomène tout à fait normal quand on prend de l’âge. Mais ce n’est pas une fatalité! Vous pouvez dès aujourd’hui adopter de bonnes habitudes pour préserver votre santé cognitive le plus longtemps possible.

 

Lire notre article : Vieillissement | 8 conseils pour rester en bonne santé cognitive

 

Article réalisé dans le cadre de la Journée de la santé cognitive des ainés 2021 de l’AQNP, avec la contribution de Dre Anne Décary, PhD.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *