À quoi sert une évaluation en neuropsychologie ? 

  • Déterminer la cause des troubles cognitifs/comportementaux/affectifs et préciser le diagnostic.
  • Établir un profil cognitif détaillé des forces et des faiblesses du client.
  • Statuer sur la nature des processus qui mènent à ces forces et faiblesses.
  • Obtenir des opinions cliniques sur certaines capacités (ex. capacité à prendre des décisions éclairées sur la gestion de ses biens et/ou de sa personne et/ou sur le consentement à un soin, capacité de retour au travail/aux études, capacités d’apprentissage).
  • Établir un plan d’intervention ou de réadaptation.
  • Formuler des recommandations et des stratégies pour aider le client à mieux composer avec ses difficultés.

 

Les étapes de l’évaluation

Analyse du dossier médical

Le neuropsychologue révise le dossier médical du client, notamment les notes des médecins et des autres professionnels et les examens médicaux pertinents (ex. : imagerie par résonance magnétique, tomodensitométrie ou scan cérébral, EEG).

Chez l’enfant, le neuropsychologue consulte également son dossier scolaire : bulletins, observations des enseignants, bilan des interventions des différents professionnels (ex. psychologue scolaire, orthopédagogue, psychoéducateur), exemples de travaux scolaires, etc.

Sélection des tests pertinents

Le neuropsychologue dispose d’une gamme de tests qui mesurent différents processus cognitifs. Il choisit les plus appropriés, en tenant compte de plusieurs facteurs, dont la complexité et la durée.

Entrevue avec le client

Cette entrevue vise à cerner ses difficultés. Elle permet notamment d’identifier ses forces et faiblesses cognitives, de préciser son niveau de conscience par rapport à ses difficultés. Enfin, le neuropsychologue utilise cette entrevue pour déterminer les facteurs qui pourraient influencer le fonctionnement du cerveau du client (ex. symptômes psychologiques).

Entrevue avec l’entourage

Effectuée avec l’autorisation du client, cette entrevue sert à connaitre ce que son entourage observe comme difficultés au niveau cognitif et psychologique. Elle permet aussi d’obtenir une histoire plus complète lorsque des troubles cognitifs empêchent le client de rapporter l’information avec fiabilité.

Évaluation détaillée des fonctions cognitives

La durée de cette évaluation varie entre 2 et 6 heures selon les mandats et la complexité du cas. Elle s’échelonne sur une ou plusieurs rencontres, suivant la tolérance à la fatigue et le rythme du client.

Les tests neuropsychologiques utilisés prennent souvent la forme de tâches papier/crayon, de questions orales ou parfois de tâches à l’ordinateur. Il est tout à fait normal de ne pas réussir tous les tests à 100 %. Leur niveau de complexité est progressif : simples au départ, les questions deviennent de plus en plus complexes au point de dépasser les capacités habituelles de la plupart des individus.

Au besoin, le neuropsychologue ajoute des questionnaires pour le client ou son entourage. Ils lui permettent d’obtenir des précisions sur les manifestations des difficultés cognitives dans la vie quotidienne ou de mieux cerner la contribution de symptômes psychologiques (ex. anxiété, dépression).

Correction des tests

On examine ici différents paramètres comme le temps d’exécution, le nombre et le type d’erreurs, et ainsi que la façon dont le client a procédé pour effectuer les tâches.

Intégration et interprétation des informations recueillies

C’est une étape cruciale dans la démarche du neuropsychologue. D’abord, il compare le résultat de son client aux statistiques établies dans un échantillon qui présente des caractéristiques similaires (ex. : âge, sexe, niveau d’éducation). Il considère aussi les facteurs qui ont influencé le rendement aux tests (ex. : bruits dans le corridor, manque de motivation, médication, anxiété). Le neuropsychologue analyse également les éventuelles erreurs de son client pour en comprendre la nature. Enfin, il compare les différents résultats pour identifier précisément les processus cognitifs affectés. 

Cette procédure complexe génère une grande quantité de données à prendre en comptes. En fonction de ses connaissances cliniques sur le fonctionnement du cerveau, le neuropsychologue s’en sert pour répondre en détail au mandat.

Rédaction d’un rapport d’évaluation

Ce rapport détaillé présente les informations recueillies dans la démarche d’évaluation, les tests employés et les résultats de l’analyse. Le neuropsychologue y formule ensuite son avis clinique et ses recommandations.

Communication des résultats et des recommandations 

Selon le contexte, le neuropsychologue fournit des explications sur son rapport au client, à ses proches et/ou à l’équipe multidisciplinaire.

 

L’évaluation neuropsychologique chez les enfants

L’évaluation neuropsychologique d’un enfant comporte des particularités. 

Vous êtes parent et souhaitez préparer votre enfant à cette évaluation ?

Consultez cette page.