← Retour aux nouvelles

L’impact du stress en bas âge sur les symptômes dépressifs à l’âge adulte

Catégories: Non classé.

En 2020, la dépression constituera la première cause de morbidité chez la femme, et la seconde chez l’homme (après les maladies cardio-vasculaires), selon l’Organisation mondiale de la santé. Elle peut, entre autre, être causée par un stress chronique ou excessif.

Une récente étude effectuée à l’École de médecine de l’hôpital Mont Sinaï de New York a permis de mettre en lumière, à l’aide d’un modèle animal, que même le stress vécu chez les tout-petits occasionne une vulnérabilité face à la dépression à l’âge adulte. 

En effet, leurs travaux ont permis d’identifier une base moléculaire du stress, durant une période importante du développement de la jeune souris, qui programme la réponse au stress dans la vie adulte. Afin de tirer cette conclusion, l’équipe de Catherine Peña a montré que la perturbation des soins maternels chez le souriceau crée des changements dans des centaines de gènes qui protègent habituellement le cerveau de l’état dépressif, et ce même avant de pouvoir détecter des changements comportementaux. Le cerveau devient alors vulnérable à la dépression, plus précisément suite à l’apparition d’un stress supplémentaire.

L’étude originale est disponible ici : http://science.sciencemag.org/content/356/6343/1185.full