2. Quels aspects devrais-je aborder avec mon client avant de débuter une démarche en téléneuropsychologie?

Catégories: Téléneuropsychologie.

Comme pour toute démarche psychologique, le neuropsychologue devrait toujours s’assurer d’obtenir un consentement libre et éclairé de la part du client en lien avec les enjeux de téléneuropsychologie (voir le formulaire de consentement). Dans ce contexte, il est important de divulguer le type de logiciel utilisé et d’informer le client des limites en lien avec la sécurité et la confidentialité des données transmises par courriel ou par logiciel de vidéoconférence.

En plus des principes suggérés par l’OPQ pour la téléneuropsychologie, nous recommandons de considérer les points suivants :

  • S’assurer de la validité des tests («ce que le test devrait mesurer»). Si, à un moment, le neuropsychologue ou le client a un doute sur cet aspect, la démarche devrait être interrompue et poursuivie en présentiel.
  • Particulièrement pour les évaluations pédiatriques, les délais pouvant être occasionnés par les recommandations de santé publique qui limitent les évaluations en présentiel devraient être abordés. En effet, si le client ne peut être entièrement évalué à distance, la suite de l’évaluation devra se faire dans un délai raisonnable pour être en mesure d’obtenir un profil cognitif fiable et stable dans le temps. Ainsi, la notion “d’urgence” de l’évaluation devrait être abordée avec le ou les clients impliqués.
  • Lorsqu’applicable en clinique privée, il serait important d’aborder la question des tarifs et d’encourager le client à s’informer auprès de ses assurances du remboursement des séances en télépratique.
  • Il est aussi recommandé de rappeler l’importance de la ponctualité aux rencontres et de définir les modalités de gestion des retards. Il serait pertinent d’encourager le client à se préparer pour accéder aux rencontres virtuelles pour éviter les retards liés aux problèmes informatiques.