Étiquetté : 

  • Posted by Julie Brosseau on 26 janvier 2021 à 17 h 21 min

    Bonjour,

    pour les neuropsy travaillant en psychiatrie adulte à l’interne, avez -vous établi des critères pour les références qui vous sont acheminées ? Il y a parfois tellement de facteurs confondants (ex. délire encapsulé résiduel, ROH + drogues récemment cessées, ajustement Rx en cours, etc.). J’en suis presque venue à questionner la pertinence des évaluations à l’interne. 

    Merci

    Julie Brosseau répondu Il y a 2 années, 8 mois 2 Membres · 2 Réponses
  • 2 Réponses
  • Valérie Drolet

    Membre
    27 janvier 2021 à 13 h 47 min

    Bonjour Julie, 

    Je vois toutes sortes de clientèles, interne et externe. J’ai établi certains critères de priorisation en fonction des délais de prise en charge souhaités.

    A: prise en charge < 3 jours: Patient hospitalisé, stable médicalement, dont l’évaluation a un impact direct sur l’orientation au congé.

    B: prise en charge < 10 jours: Patient hospitalisé qui nécessite une évaluation neuropsy pendant son hospitalisation (p.ex. pour contribution dx), mais dont le congé n’est pas imminent (p.ex. patient pas stable médicalement, autres évaluations en cours, etc.)

    C : Prise en charge <28 jours: Patient externe pour qui l’évaluation est essentielle et urgente selon les facteurs ci-bas**

    D : Prise en charge < 90 jours: Patient externe qui nécessite une évaluation rapide 

    E : Prise en charge < 365 jours: Patient externe pour qui l’évaluation est souhaitable, mais non-urgente. 

     ** Voici une liste des facteurs qui guident ma décision dans la priorisation des requêtes (internes ou externes) :

    Nature évolutive des troubles cognitifs suspectés, Impact sur activités professionnelles ou académiques (p.ex. risques d’erreurs ou dangerosité), Impact présumé sur l’aptitude de même que sur les AVQs et AVDs, Absence d’un réseau de soutien ou d’un proche pour compenser les difficultés suspectées, Influence directe des résultats de l’évaluation sur la conduite médicale/psychiatrique ou l’accès à des services, MOCA <26 ou MMSE <24. 

    Pour répondre plus spécifiquement à ta question, il est fréquent que les patients hospitalisés en psychiatrie attendent plus longtemps, d’une part parce que j’ai tendance à attendre, comme toi, que le traitement soit ajusté ou que leur symptomatologie soit stable depuis un moment (il y a toujours du cas par cas…) et d’autre part parce qu’ils restent typiquement beaucoup plus longtemps à l’hôpital que les patients hospitalisés en santé physique. 

    Je ne sais pas si ça t’aide? Il me fera plaisir qu’on s’en parle si tu veux. Je vais également lire les réponses des autres. 

     

  • Julie Brosseau

    Membre
    27 janvier 2021 à 15 h 57 min

    Merci beaucoup Valérie.