Étiquetté : , ,

  • Perception visuelle de bas niveau

    Posted by Jacinthe Lacombe on 24 octobre 2017 à 18 h 39 min

    Qu’utilisez-vous afin d’évaluer la perception visuelle de bas niveau? J’ai souvent considéré les Amibes comme de la perception visuelle de bas niveau (en comparaison avec l’intégration visuelle requise pour la reconnaissance d’objets pour les gnosies visuelles, par exemple), mais je me rends compte que les personnes peuvent échouer les Amibes sans que ce ne soit un trouble visuel de bas niveau. Dans ce cas, j’ai l’impression que les Amibes évalue davantage l’intégration visuo-spatiale…

     

    Quel est votre test de prédilection? “Incomplete Letters” de la VOSP? J’ai l’impression que ce n’est pas suffisamment sensible….

    Julie Brosseau répondu Il y a 5 années, 11 mois 2 Membres · 1 Réponse
  • 1 Réponse
  • Julie Brosseau

    Membre
    26 octobre 2017 à 11 h 50 min

    À moins de voir des erreurs perceptivo-visuelles à la déno, je trouve que la perception visuelle est souvent difficile à évaluer. Plusieurs épreuves dont les amibes m’apparaissent très sensibles aux problèmes attentionnels. Idem pour le MVPT et certains sous-tests du VOSP. Quant au Hooper, je trouve qu’il peut être échoué en raison d’une atteinte des fonctions exécutives et non de problèmes perceptivo-visuels.

     

    Pour répondre à ta question, les «incomplete letters» du VOSP pourraient être utilisées pour évaluer la perception visuelle de bas niveau. On peut aussi voir avec des épreuves comme les cloches ou le trail par exemple si le patient discrimine bien les cibles.

     

    Ceci dit, il est assez rare que je conclue chez mes patients (gériatrie et psychiatrie) à une atteinte de la perception visuelle de bas niveau.