← Retour aux nouvelles

Amitié et ralentissement du déclin cognitif

Catégories: Cognition et Maladies neurodégénératives.

 

L’entretien de liens d’amitié positifs et chaleureux pourrait mener à un ralentissement dans le déclin des fonctions mnésiques et cognitives.

Selon une étude, les personnes âgées de plus de 80 ans ayant de bonnes capacités cognitives ont rapportées avoir des amitiés plus satisfaisantes et de meilleure qualité que leurs pairs du même âge ayant des fonctions cognitives moindres.

Maintenir un bon réseau social, selon les auteurs de cette recherche, serait donc un facteur de protection à considérer pour des troubles cognitifs tels que la maladie d’Alzheimer ou le Trouble cognitif léger, au même titre qu’une bonne alimentation ou que de saines habitudes de vie!

 

Cliquez ici pour lire le résumé de l’article, et ici pour lire l’article scientifique original.