← Retour aux nouvelles

Catégories: Anxiété et Traumatisme crânio-cérébral.

Les personnes qui subissent une commotion cérébrale peuvent avoir de la difficulté à identifier les odeurs dans les jours suivants l’incident. Ces personnes peuvent aussi développer des problèmes tels que l’anxiété et la dépression.

Selon cette étude, même les personnes ayant souffert d’une commotion cérébrale légère ne sont pas épargnées. En effet, les victimes de commotions cérébrales présentent plus de pertes olfactives que d’autres hospitalisées pour des fractures mais atteints d’aucune commotion cérébrale, et ils présentent plus de troubles anxieux même un an après l’incident.

La persistance de la perte olfactive et de l’anxiété suite à une commotion cérébrale pourrait aider à mesurer la gravité du traumatisme, ce pourquoi il est important selon les auteurs d’être a l’affut de ces symptômes.

Cliquez ici pour le résumé de l’article, et ici pour l’article scientifique complet