← Retour aux nouvelles

Lorsque la taquinerie entre frères et soeurs tourne en intimidation

Catégories: Société et Troubles psychologiques.

Nous taquinons tous, à un moment ou à un autre, nos frères et nos soeurs. Cependant, la ligne est parfois mince entre simples taquineries et intimidation, ce qui peut s’avérer être néfaste pour la santé psychologique des jeunes enfants.

Selon la présente étude, l’intimidation au sein de la fratrie, en raison du grand nombre d’heures passées dans la maison familiale dans l’enfance, serait liée à l’augmentation du risque de développer des troubles psychotiques à l’âge adulte.

En effet, cette étude suggère qu’autant les victimes que les intimidateurs seraient jusqu’à trois fois plus susceptibles de développer une schizophrénie une fois adulte. Ce risque augmenterait avec la durée et le contexte (familial, scolaire, etc.) de l’intimidation. Les auteurs attribuent ce risque principalement à l’exclusion, au sentiment de défaite sociale et à l’auto-accusation découlant de l’intimidation, surtout lorsque celle-ci est perpétrée en milieu familial.

Pourquoi alors ne pas alors faire l’amour plutôt que la guerre? N’attendez pas la prochaine Saint-Valentin pour dire à vos frères et soeurs qu’ils sont géniaux et que vous les aimez!

Cliquez ici pour lire le résumé de l’article, et ici pour lire l’article scientifique original.