← Retour aux nouvelles

Les sons qui n’en sont pas…

Catégories: Cognition.

Qui n’a pas déjà cru entendre son nom dans une foule? Ou alors entendre des paroles sur une chanson instrumentale? Ou même entendre son téléphone sonner alors qu’il n’y a personne à l’autre bout du fil? Il nous arrive tous d’entendre des sons pour, par la suite, se rendre compte que sa source est inidentifiable, voir inexistante.

Ce phénomène peut être expliqué par la facilité à tromper notre cerveau : il réagit de la même façon lorsqu’on s’attend à entendre un son que lorsqu’on entend effectivement un son. En effet, le cerveau utilise le contexte pour interpréter un signal sonore qui parvient à nos oreilles, mais le contexte peut être facilement manipulé par nos attentes. Selon ces attentes, le cerveau “rempli les trous” pour ajouter du son où il devrait y en avoir, selon lui. Cela expliquerait, par exemple, pourquoi un semble entendre quelqu’un cogner à la porte lorsqu’on attend de la visite, ou le facteur arriver lorsqu’on attend un coli.

Visionnez le vidéo suivant pour en apprendre davantage sur ce phénomène, appelé continuité apparente (ou temporal induction)