Lieux de travail

Les neuropsychologues peuvent travailler en clinique (réseau public ou pratique privée) et en recherche.

 

Le neuropsychologue clinicien

Vous pouvez consulter ici la liste des établissements publics dans lesquels travaillent les neuropsychologues au Québec.

Si vous recherchez un neuropsychologue au privé, vous trouverez un service de référence en ligne sur cette page.

 

1) Hôpitaux et CLSC

Il y a environ 730 neuropsychologues qui pratiquent au Québec dont la majorité travaille principalement dans le réseau public. La plupart de ceux-ci sont impliqués dans des programmes précis (ex. traumatologie, clinique de mémoire) ou auprès d’une clientèle particulière (ex. pédiatrie, gériatrie, psychiatrie, neurologie). Par conséquent, les services offerts par les neuropsychologues dans le réseau de la santé ne sont pas toujours accessibles pour l’ensemble des personnes qui consultent dans un hôpital ou un CLSC.

Dans ses fonctions, le neuropsychologue évolue souvent au sein d’une équipe multidisciplinaire constituée d’autres professionnels de la santé tel que le médecin, l’infirmière, l’ergothérapeute, la physiothérapeute et la travailleuse sociale.

2) Centres de réadaptation

D’autres neuropsychologues travaillent en réadaptation, le plus souvent auprès d’une clientèle spécifique (ex. AVC, traumatismes crâniens). En plus du rôle d’évaluation, ces neuropsychologues interviennent auprès de leur patient afin de tenter d’atténuer leur troubles cognitifs ou les guider dans l’application de stratégies de compensation pour améliorer leur fonctionnement et leur qualité de vie au quotidien. Leur travail les amène parfois à occuper un rôle plus près de celui des psychologues puisqu’ils proposent au besoin une aide psychologique aux clients qu’ils rencontrent, en regard notamment du deuil des capacités antérieures, de la gestion de l’anxiété et de la dépression ou de l’adaptation aux limitations et aux changements.

3) Pratique privée

Enfin, certains oeuvrent en pratique privée. Leur travail s’apparente souvent à ce qui est décrit plus haut. Cependant, ils peuvent également se spécialiser dans certains types d’évaluations (ex.: TDAH, troubles d’apprentissage) ou réaliser des expertises psycholégales pour les compagnies d’assurance ou pour la cour.

 

La recherche et l’enseignement

Certains neuropsychologues enseignent à l’université ou se consacrent à la recherche. Ces derniers peuvent, par exemple, étudier le vieillissement normal et pathologique, tenter de mieux cerner l’impact d’une maladie sur le fonctionnement cognitif, s’intéresser aux répercussions d’une maladie mentale sur les fonctions cognitives ou développer de nouveaux outils d’évaluation en neuropsychologie.

Si vous êtes intéressés à participer à une recherche en neuropsychologie, vous pouvez consulter la liste de projets de recherche en cours. Selon les projets, le recrutement vise des individus d’âges variés avec des caractéristiques particulières (ex.: type de maladie) ou encore des volontaires sains c’est-à-dire des personnes qui ne présentent aucun problème de santé.