Formation du neuropsychologue

Il est maintenant nécessaire de détenir un doctorat pour exercer le métier de psychologue et de neuropsychologue.

Depuis 2006, il est nécessaire de détenir un doctorat en psychologie pour devenir membre de l’Ordre des psychologues du Québec alors qu’avant 2006, l’exigence minimale était un diplôme de maîtrise en psychologie. Selon les données de juin 2016 fournies par l’Ordre des psychologues du Québec, 58% des neuropsychologues détiennent actuellement un doctorat. Cette proportion continuera d’augmenter au fil des ans en raison de l’obligation de détenir maintenant un doctorat pour devenir neuropsychologue. Depuis les 10 dernières années, environ 30 neuropsychologues cliniciens sont formés par année.

En 2012, le titre de neuropsychologue et l’acte d’évaluer les troubles neuropsychologiques ont été réservés aux seuls psychologues ayant démontré qu’ils possédaient une formation spécialisée dans ce domaine (Projet de loi 21). La formation du neuropsychologue est axée sur la compréhension du fonctionnement du cerveau en termes de processus cognitifs et émotifs, ce qui le distingue du psychologue clinicien qui se spécialise davantage dans l’évaluation des symptômes psychologiques et la psychothérapie.

Champs de compétence

Tout comme les psychologues, les neuropsychologues doivent acquérir, dans le cadre de leur parcours universitaire, des habiletés et connaissances relevant de divers champs de compétences qui ont été établis par l’Ordre des psychologues du Québec. Ces champs de compétences sont :

  • L’établissement de compétences interpersonnelles
  • L’évaluation
  • L’intervention
  • La recherche
  • L’éthique et la déontologie
  • La consultation
  • La supervision

Les mêmes champs de compétence s’appliquent aux futurs psychologues et neuropsychologues. Par contre, dans le cas des neuropsychologues, elles sont orientées vers des notions spécifiques à acquérir dans le domaine de la cognition et du fonctionnement cérébral. Concrètement, cela implique notamment des cours de neuroanatomie, de neuropathologie, de physiologie, de psychologie, de pharmacologie, de processus cognitifs et de psychométrie.

Parcours universitaire

Les universités du Québec doivent articuler leurs programmes de formation en fonction des paramètres dictés par l’Ordre des psychologues du Québec. Par conséquent, il y a quelques variations dans le programme de formation entre les différentes universités, mais elles demeurent, somme toute, assez comparables.

Le parcours universitaire débute par un baccalauréat général en psychologie, d’une durée de 3 ans. L’étudiant passe ensuite au programme de doctorat. Tous les types de parcours doctoral sont très contingentés, ce qui signifie que seulement une minorité d’étudiants ayant complété leur baccalauréat pourront y avoir accès. Il existe différents types de parcours doctoral :

  • le Doctorat en psychologie (D.Psy/D.Ps./Psy.D.) est d’une durée moyenne de 5 ans et vise à former de futurs cliniciens.
  • le Philosophiae Doctor (Ph.D.) dure 1 à 2 années de plus que le doctorat clinique. Il y a le Ph.D. recherche qui vise à former de futurs chercheurs en psychologie, et le Ph.D. recherche & intervention, qui vise à former des psychologues qui auront une formation approfondie à la fois en recherche et en travail clinique.

Dans tous les cas, en plus d’une formation théorique approfondie, l’étudiant aura à compléter plusieurs stages de longue durée (2 300 heures), ainsi qu’une thèse doctorale. Le diplôme obtenu porte sur le champ d’étude de la psychologie, avec une spécification indiquant que la formation a été orientée vers la neuropsychologie (p. ex.: orientation ou profil neuropsychologie).

Titre de neuropsychologue

Une fois qu’il a complété ses études universitaires, l’étudiant en neuropsychologie doit soumettre son dossier à l’Ordre des psychologues du Québec pour obtenir l’autorisation de porter le titre réservé de psychologue. Par la suite, il complète sa démarche auprès de l’Ordre des psychologues du Québec afin d’obtenir une attestation spécifique à la profession de neuropsychologue. Au cours de sa carrière, il devra s’assurer de maintenir ses connaissances à jour via diverses modalités de formation continue afin de renouveler chaque année son adhésion à l’Ordre des psychologues du Québec.