← Retour à la recherche

Gosselin, Nathalie

Intérêts de recherche

Les travaux de Dre Gosselin avec des adultes cérébrolésés ont permis de mieux comprendre l’organisation du cerveau dans la reconnaissance des émotions musicales. Elle a notamment démontré le rôle clé de l’amygdale dans la perception de la peur évoquée par la musique. Elle étudie également le traitement émotionnel à travers les domaines, incluant la musique, la voix et les visages. Ses recherches postdoctorales ont d’ailleurs portée sur la perception des émotions évoquées par la musique, les visages et la voix auprès de patients ayant la démence de type Alzheimer.

 

Publications les plus importantes

Gosselin N & Peretz I (2014) L’évaluation de la perception et de la mémoire musical. Traité de neuropsychologie clinique adulte. X Seron & M Van der Linden. De Boeck, Paris. Tome I, Edition 2.

Gosselin N, Paquette S & Peretz I (en révision) Sensitivity to musical emotions in congenital amusia. Cortex.

Peretz I, Gosselin N, Nan Y, Caron-Caplette E, Trehub S et al (2013) A novel tool for evaluating children’s musical abilities across age and culture. Frontier in Systems Neuroscience, 7.

Gagnon L, Gosselin N, Provencher V, Bier N (2012) Perception and emotional judgments of music in dementia of the Alzheimer type: A short case study. Music Perception 29, 509-19.

Gosselin N et al (2011) Impaired recognition of musical emotions and facial expressions following anteromedial temporal lobe excision. Cortex, 47, 1116-25.

 

Biographie   

Nathalie GosselinNathalie Gosselin, Ph.D., est Professeure au Département de Psychologie de l’Université de Montréal et Chercheure  au Laboratoire international de recherche sur le cerveau, la musique et le son (BRAMS), qui est affilié au CRBLM (Centre de recherche sur le cerveau, le langage et la musique).  Elle est également Chercheure au Laboratoire CogNAC (Cognition, neurosciences, affect et comportement). Son principal intérêt porte sur les effets de la musique sur la cognition et l’humeur, tant chez les individus aux prises avec des troubles neuropsychologiques ou des problématique de santé mentale, que chez les personnes sans atteinte neurologique ni trouble psychiatrique.